Navigation







Révolution - Ier Empire - Restauration

GHESQUIERE Virginie (1768-1867)

67eme division ? (en cours de recherche)
vendredi 23 février 2007.
 

Femme soldat de la Grande Armée

Virginie Ghesquière voit le jour en 1768 à Deûlemont (Nord). (On ne trouve pas trace d’un quelquonque acte la concernant dans cette commune). En 1806,elle fut Incorporée pour six ans au 27eme de ligne, a la place de son frère Jean Baptiste, de santé fragile et de constitution faible. On notera qu’en 1803, le maire de Deûlemont s’appelait Jean Baptiste Ghesquière ! Elle devient sergent.

Mais, son identité est dévoilée lorsqu’elle est blessée. elle doit quitter l’armée mais reçoit la légion d’honneur (bien que son nom ne figure pas sur les registres des titulaires de la Légion d’Honneur. On suppose qu’engagée sous le nom de son frère, c’est à ce titre que la décoration lui fut attribuée, si décoration il y a).

Quoi qu’il en soit, Le Grand Chancelier Mac Donald est catégorique : aucune femme n’a été décorée de la Légion d’Honneur sous le Premier Empire, ainsi qu’il le précise dans sa lettre du 24 avril 1817 au Garde des Sceaux à propos de Catherine Claire prétendument "chevalière" le 7 juillet 1809.

Virginie Ghesquière, surnommée "joli sergent" finit ses jours à l’hospice dit des Petits-Ménages de Issy les Moulineaux en 1867, à l’âge respectable de 99 ans, à 55 jours de son centenaire.

Sa dépouille fut conduite au Père Lachaise, mais la localisation de sa sépulture reste floue, certains la situe dans la 67e division, d’autres dans la 74e, pour l’heure, les recherches continues.

Si vous avez des informations concernant Virginie Ghesquière, vous pouvez nous contacter : appl_contact@yahoo.fr