Navigation







Révolution - Empire - Restauration - Monarchie de juillet

HOTTINGUER Jean Conrad, baron de l’Empire (1764-1841)

39eme division
mardi 20 février 2007.
 

régent de la Banque de France

Jean-Conrad HOTTINGER est né le 15 février 1764 à Zurich (Suisse). Elève à Zurich, il est envoyé, la même année, en apprentissage dans une manufacture d’indiennes de Mulhouse (68), ville indépendante alliée aux villes suisses depuis 1526 et qui faisait encore partie de la Confédération Helvétique, et ce jusqu’à la Révolution Française.

En 1783, il rejoint son oncle Johann-Heinrich à Genève, et celui-ci le fait entrer comme commis chez Passavent, de Candolle et Cie., maison financière de cette ville. C’est là qu’il se forme au métier de la banque. En 1784, il vient à Paris et entre chez Le Couteulx et Cie., maison dirigée par celui qui va être le premier gouverneur de la Banque de France, Jean-Barthélémy LE COUTEULX DE CANTELEU.

Là, en 1786, les banquiers zurichois viennent le chercher comme correspondant de leurs banques. Il quitte donc les LE COUTEULX cette même année pour créer, avec un associé Denis de ROUGEMONT de CHATELLOIS la Société Rougemont, Hottinger et Cie. dont le siège se trouve rue Croix-des-petits-Champs et qui est dissoute en 1790 pour divergences d’opinions.

Chez les de ROUGEMONT, il fait la connaissance d’une jeune femme, amie de la famille, Joséphine de BEAUHARNAIS, à qui il fait alors un brin de cour timide. Début 1793, il est dénoncé pour "menées royalistes", et Jean-Conrad s’enfuit clandestinement à Zurich, et de là rejoint l’Angleterre.

Le 24 août 1793, il épouse à Londres, Martha Eliza REDWOOD, née à Newport (USA) et fille d’un planteur américain d’origine anglaise Abraham REDWOOD et de Susan HONEYMAN. Ils partent en 1794 faire du négoce aux U.S.A. Ils débarquent à New-York et traversent l’Amérique dans un convoi des fameux chariots bâchés pour rejoindre la famille de Martha à Newport.

Il y entretient de bons rapports avec un groupe d’émigrés dont fait parti TALLEYRAND. Jean-Conrad revient à Londres en janvier 1796, à Hambourg en mars et en France en septembre 1796, mais seul, sa femme et ses enfants étant restés en Angleterre. Il change son nom en HOTTINGUER et créé la Société Hottinguer et Cie.

En 1798, il fait revenir sa famille à Paris, au 3 de la rue de Provence, puis au 20 rue du Sentier. Il est Régent de la Banque de France (Xème fauteuil) du 17 octobre 1803 à 1833. Il est fait Baron de l’Empire par lettres parentes du 16 septembre 1810. Jean Conrad Hottinguer était Chevalier de la Légion d’Honneur.

En 1814 il est Colonel de la Garde Nationale pour la XIIIe Légion, et en 1815, il est élu Député de la Seine. En 1819, il achète le Château de Piple à SCHHULMEISTER, le célèbre espion de l’Empereur Napoléon Ier.

Martha décède le 06 mars 1830, rue du Sentier à Paris, et Jean-Conrad décède le 12 septembre 1841 au Château de Piple à Boissy-Saint-Léger (Val de Marne). Il est inhumé dans la 39ème Division du Cimetière du Père-Lachaise.

Sources : Les Gloires Militaires de la France, Charles Mulliè, Paris, 1851.