Navigation







Ecrivains - Romanciers - Poètes

VOLNAY Constantin de CHASSEBOEUF, comte de (1757-1820)

41eme division (10e ligne, L, 29)
vendredi 16 février 2007.
 

Ecrivain et membre de l’institut

Constantin François de Chassebœuf, comte de Volney voit le jour le 3 février 1757 à Craon en Mayenne. c’était un philosophe, historien, orientaliste, et politicien français.

Il a été nommé tout d’abord Boisgirais d’après le nom d’un domaine de son père, mais il prend le nom de Volney (qu’il avait créé comme contraction de Voltaire et de Ferney).

Il est issu d’une famille de gens de la haute société. Au commencement, il s’ intéresse à la médecine et au droit, mais, il a continué ses études par les langues classiques.

Il s’est embarqué un voyage à l’est vers la fin de 1782 et atteint la Syrie et l’Egypte où il passe presque sept mois. Ensuite, il a vécu pendant presque deux années en plus dans la grande Syrie dans ce qui est aujourd’hui le Liban et l’Israel/Palestine afin d’apprendre l’arabe.

Il est revenu en 1785 où il a passé les deux années suivantes compilant ses notes et écrivant son Voyage en Egypte et en Syrie, qui a été édité en 1787, et de Considérations sur... en 1788.

Il fut membre de l’Assemblée constitutive des Etats généraux après le début de la révolution française. En 1791, il publie Les Ruines, ou méditations sur la révolution des empires,un essai sur la philosophie de l’histoire, contenant une vision qui prévoit l’union finale de toutes les religions par l’identification de la vérité commune sous-tendante entre elles toutes.

Volney a essayé de mettre ses théories politico-économiques en pratique en Corse, où en 1792 il a acheté un domaine et a essayé de cultiver le produit colonial. Chassebœuf de Volney a été jeté en prison pendant la terreur et le triomphe de Robespierre et du club des Jacobins. Mais, il a échappé à la guillotine. Il fut un certain temps professeur d’histoire cà l’École Normale nouvellement fondée.

En 1795 il a entrepris un voyage aux Etats-Unis, où il a été accusé (1797) par l’administration de John Adams’d’être un espion français envoyé pour se préparer à la réoccupation de la Louisiane par la France. En conséquence, il a été forcé de retourner en France en 1798.

Il n’était pas un partisan de Napoleon Bonaparte,il s’opposa à la création de l’empire, mais, étant un libéral modéré, il a été impressionné et a servi quand même le premier empire français, Napoleon l’a fait comte de l’Empire et l’a nommé sénateur. En 1814, il vote la déchéance de Napoléon et de l’empire.

A la Restauration, il se rallie aux bourbons. Il est fait pair de France par Louis XVIII. Volnay est élu à l’Académie française en 1795.

Il est mort à Paris le 25 avril 1820 et a été enterré au Père Lachaise dans la 41e division.