Navigation







Révolution - Empire - Restauration

CHABOT DE L’ALLIER Georges (1758-1819)

11eme division
jeudi 15 février 2007.
 

Homme politique, tribun

Georges-Antoine Chabot de l’Allier voit le jour en 1758 à Montluçon. Il fut avocat en Parlement de Paris en 1785, Procureur syndic de Montluçon en 1790, élu au conseil des Cinq-Cents après la Convention en 1795 (trois mois avant sa disolution), député de l’Allier en 1799 et secrétaire du conseil des Anciens.

Après le 18 brumaire, il devient membre du Tribunat et il en fait parti jusqu’à la dissolution de cette assemblée en 1807. Pendant sa présidence au mois de floréal de l’an X rappelle ces événements mémorables qui ont assis l’existence politique de Bonaparte sur des bases fixes et solides. Il lui fut bien doux, en exprimant la reconnaissance nationale au libérateur de son pays, de lui exprimer aussi ses sentiments personnels. C’est sous sa présidence que la Légion d’honneur a été décrétée. Il fut commandeur de la Légion d’honneur le 15 juin 1804. Inspecteur des écoles de droits en 1806, il est fait chevalier de l’Empire en 1808, avec réglement de ses armoiries.

Membre de la Cour de cassation française et conseiller ordinaire de l’université en 1809. Baron de l’Empire en 1813.

En 1814, Louis XVIII le confirme dans tous ses titres et ses fonctions. Croix de Saint-Louis et décoration du Lys en 1814. Inspecteur géneral des études en 1815. Commandeur de l’Ordre royal de la Légion d’honneur en 1818. Il écrivit des ouvrages très estimés sur les droits de succession. Au début du XXe siècle, la ville de Montluçon donna son nom à une rue.

Georges Chabot de l’Allier est décédé en 1819. Il repose dans la 11e division.

Sa sépulture fait partie des concessions entretenues par la Ville de Paris.

Crédit photos : Annie_photos (APPL 2008)