Navigation







Littérateurs - Critiques - Journalistes

FENEON Félix (1861-1940)

87eme division (columbarium)
lundi 12 février 2007.
 

Journaliste et critique

Félix Fénéon est un critique d’art, journaliste et directeur de revues né à Turin (Italie) le 22 juin 1861.

Homme de lettres proche du symbolisme, il fut critique littéraire et artistique, fondateur de La Libre Revue en 1883, de La Revue indépendante en 1884, et encore de La Vogue en 1886.

Il fut également rédacteur en chef et éminence grise de La Revue blanche de 1893 à 1903, directeur des Éditions de La Sirène au début des années vingt, Félix Fénéon fut également le maître d’un genre particulier, la « nouvelle en trois lignes », qu’il donna, en 1906, au quotidien Le Matin.

Il occupa les fonctions de rédacteur au ministère de la Guerre, période pendant laquelle il fut soupçonné de complicité avec les anarchistes (il fut d’ailleurs l’un des accusés du procès des Trente en 1894).

Félix Fénéon devint, de 1906 au début des années trente, directeur artistique de la galerie Bernheim-Jeune, où il fut l’ami de nombreux peintres qu’il contribua à révéler, notamment les post-impressionnistes et les pointillistes, à travers le Bulletin de la vie artistique qu’il rédigea régulièrement à partir de 1919. Ses écrits ont été rassemblés par Jean Paulhan et publiés en 1948.

Félix Fénéon est décédé à Chatenay Malabry le 29 février 1944. Seule une plaque à sa mémoire lui rend hommage dans la 87e division (columbarium), case 1597.

Sources : Wikipédia et divers (APPL 2014)