Navigation







ROUXEL Jacques, créateur des Shadoks, (1931-2004)

87eme division (columbarium)
samedi 3 février 2007.
 

Les Shadoks et les Gibis, pour les plus anciens d’entre nous, ce fut une belle bagarre dans les années 68-70, il y avait les pros et les antis, les tenants de la liberté de ton et d’expression et ceux qui considéraient que hors des lignes droites, point de salut...

L’excellant Claude Pieplu servit si bien ces personnages que sa voix est indissociable des aventures cocasses absurdes et farfelues de ces drôles d’oiseaux (si oiseaux il y a...)

Le "papa" des Shadoks et des Gibis

C’est à Cherbourg que Jacques Rouxel voit le jour le 26 février 1931. Le créateur des immortels shadoks et des non moins célèbres Gibis est élève du Lycée français de New York jusqu’en 1946. Il entre ensuite à l’Ecole des Hautes études commerciales dont il sort diplômé.

Il possède un goût inné pour le dessin, mais qui ne se développera que bien plus tard, seulement lors de son service militaire national. Il débute une carrière dans la publicité puis dans l’audiovisuel en 1957. Il est alors employé au service de recherche de l’ORTF en 1965.

Jacques Rouxel crée avec René Borg les personnages qui feront leur renommée : Les Shadoks et les Gibis.

Cinquante deux premiers épisodes suffiront pour imposer l’humour absurde et les situations plus ou moins farfelues, servies par la voix inimitable de Claude Piéplu, à partir de mai 1968 (une révolution !). Les Shadoks divisent la France en deux, les inconditionnels et... les autres... La série est maintes fois remise en cause, mais résiste contre vents et marées et a raison de ses détracteurs. Deux autres séries voient le jour de 1970 à 1974 (les Shadoks en couleurs !)

Jacques Rouxel crée en 1973, avec deux associés, le studio A.A.A. dans lequel plus de quatre vingt courts métrages d’animation publicitaire, institutionnel ou éducatif, sont créés. Le journal France-Soir publie en 1970 une bande dessinée des Shadoks. Six albums de BD de nos petits héros paraissent par la suite. En 2000, une nouvelle série d’animation des Shadoks est diffusée sur Canal+.

Le studio A.A.A nous a donné : Le Sang (1982), La Machine à vapeur (1985), Les Matics (1986), La Douleur (1992), Le Savoir, le monde et moi (1993), Le Petit cirque tragique des Untels ou Une introduction à la symétique (1993), Petit voyage en électricité (1996), La Fin du trou noir (1999) et les Shadoks (quatre séries : 1968, 1969, 2000).

Jacques Rouxel nous a quitté le 25 avril 2004. Ses restes mortels furent crématisés et reposent dans le columbarium, dans la case 2025 (87e division).