Navigation







Industriels - Entrepreneurs - Usineurs - Hommes d’affaires

PEUGEOT Armand, Industriel (1849-1915)

95eme division
vendredi 2 février 2007.
 

Fondateur de la dynastie automobile

qui porte son nom

Industriel français, Armand Peugeot voit le jour en 1849. Avec son cousin Eugène, il crée la première fabrique de cycles, notamment le fameux Grand Bi, en 1882. Puis celle de la fabrique des tricycles.

En 1885, les deux hommes se lancent dans la fabrication des bicyclettes à roues égales et avec transmission par chaîne. La production s’élève à 16 000 unités en 1897, et 20 000 en 1900.

En 1889, Peugeot emploie prés de sept cent personnes sur le site de Valentigney. Armand Peugeot, jeune diplômé des Arts et Manufactures de Paris (Ecole centrale de Paris) expose quatre de ses prototypes de Peugeot Type I, des tricycles à vapeur, équipés de chaudières modèle Serpollet sur le stand de l’Exposition Universelle de Paris.

C’est là qu’il découvre le nouveau moteur à explosion inventé par l’allemand Gottlieb Daimler (fabriqué par Panhard et Levassor à Paris). Dès l’exposition terminée, Peugeot s’associe avec lui pour la construction d’un châssis de quadricycle, la Peugeot type II est née. Un an plus tard, la Peugeot Type III voit le jour à son tour. Il construit en 1890, une voiture à quatre roues dotée d’un moteur à pétrole. Son premier moteur à essence est réalisé en 1895. C’est le début de l’empire de l’automobile Peugeot.

Peugeot Frères, devient en 1892, Les Fils de Peugeot Frères. Des deux cousins, seul Armand désire développer la construction des automobiles, Eugène, lui, n’y croit pas. Le 2 avril 1896, Armand Peugeot se sépare des activités de Peugeot Frères et fonde une nouvelle société, dite Automobile Peugeot. Armand Peugeot vend avec succès 54 voitures en 1887, 156 en 1888 et 500 en 1900.

Armand Peugeot est décédé en 1915, pendant la Grande Guerre. Il repose dans la 95e division.