Navigation







IIe République - Second Empire

EBLE Charles comte d’, général d’artillerie (1798-1870)

26eme division (4eme ligne, R, 23)
lundi 29 janvier 2007.
 

Général de brigade

Charles Eblé voit le jour à Paris le 8 décembre 1799, décédé à Paris le 20 décembre 1870.

Général français du Second Empire, commandant de l’École polytechnique, puis inspecteur général de l’artillerie.

Né en 1799, Charles Eblé est le fils de Marie-Laurence Eblé et le neveu du général Eblé, héros de la Bérézina, dont il hérite du titre de comte par décret impérial en 1867.

Entré à l’École polytechnique en 1818[2], sorti 3e en 1820, il choisit l’artillerie, et intègre l’école d’application de Metz.

Sous-lieutenant d’artillerie en 1823, il devient lieutenant en 1825.

Charles Eblé participe à la première campagne d’Algérie et est alors nommé capitaine en 1830.

Peu après, il est choisi, sur ses connaissances, pour être le précepteur du jeune duc de Montpensier, dont son père le roi Louis-Philippe voulait faire un artilleur.

Ensuite membre de la commission d’épreuves des bouches à feu en fonte de fer en 1836[2], Charles Eblé est capitaine en premier en 1837.

Chef d’escadron en 1843, il devient en 1848 lieutenant-colonel, chef de la section du personnel au Ministère de la guerre.

Colonel en 1850, il est directeur de l’artillerie à Metz en 1851.

Charles Eblé est nommé général de brigade en 1854, et commandant de l’École polytechnique de 1854 à 1860[3].

Nommé ensuite général de division en 1860, il est membre du comité d’artillerie, et inspecteur général de l’artillerie de 1862 à 1864.

Il passe au cadre de réserve en 1864, et est promu Grand Officier de la Légion d’honneur le 22 novembre 1864.

Il meurt en 1870.

Neveu du général Eblé, Charles Eblé hérite de son titre de Comte par décret du 17 avril 1867 et par lettre patentes du 8 mai 1867. Armes

Il épouse en décembre 1847 Louise Anne Agnès Paris. Ils ont quatre enfants :

1.Jean Baptiste Marie Charles Eblé (né en 1848), comte Eblé, percepteur des finances, qui épouse en 1879 Marie Louise Boussard d’Hauteroche ; ils ont quatre enfants, dont Marie Louis Maurice Eblé (1880-1942), comte Eblé, avocat, engagé dans le catholicisme social. 2.Etienne Marie Eblé (né en 1852), chef d’escadrons de cavalerie. 3.Marie Eblé, qui épouse Charles Longueville, officier. 4.Geneviève Eblé, religieuse.

Sources : Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des contemporains, contenant toutes les personnes notables..., Paris, Hachette, 1870.

Site de la bibliothèque de l’École polytechnique (Notice dans la section Catalogues, rubrique « famille polytechnicienne ») Vte A. Révérend, Titres et confirmations de titres - Monarchie de Juillet - 2e République - 2e Empire - 1830-1908, Paris, 1909 (pp. 306-307).

Il est décédé le 20 décembre 1870 à Paris à l’âge de 71 ans. Il est inhumé dans la 26ème division.

Crédit photo : Jacques Seynaeve